Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Travaux de l'avenue de la Libération (Argelès-sur-Mer), la Communauté de communes poursuit son investissement

Travaux de l'avenue de la Libération (Argelès-sur-Mer), la Communauté de communes poursuit son investissement

La communauté de communes Albères-Côte vermeille-Illibéris (CC ACVI) poursuit son intervention sur l’avenue de la Libération (Argelès-sur-Mer) sur les réseaux d'eau et d'assainissement.

C’est un de ses plus gros chantiers de l’année : la CC ACVI a débuté le 2 octobre les travaux sur le réseau eau potable - assainissement de l'avenue de la Libération, dans le cadre de la réhabilitation du centre-ville d'Argelès-sur-Mer.

D'ici la fin 2017, les services de la communauté de communes poseront sur cet axe 400 mètres de nouvelles canalisations d’eau potable et d’assainissement. Par ailleurs, ils reprendront plus d’une cinquantaine de branchements.

Enfin, durant les travaux, la CC ACVI assurera une collecte des déchets via des bacs de regroupement installés sur de nombreux points du secteur : rue Victor Hugo, place Gambetta, angle de la rue du 14 Juillet et de la rue de la Révolution.

 

GROS PLAN SUR UNE TECHNIQUE EXCEPTIONNELLE POUR UN CHANTIER EXCEPTIONNEL :

UNE TECHNIQUE DE POINTE : LE CHEMISAGE

La communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris poursuit son intervention sur les réseaux d'eau potable et d'assainissement de l'avenue de la Libération, dans le cadre du projet de réaménagement du cœur de Ville d'Argelès-sur-Mer. Ces travaux de réhabilitation permettront à terme de rétablir l'étanchéité des canalisations, de renforcer leur tenue dans le temps tout en conservant leur capacité de débit.

Un chantier réalisé en nocturne, de 22 heures à 6 heures durant 4 jours (du lundi 30 octobre au jeudi 2 novembre).

Particularité de ces travaux menés à un endroit stratégique (au niveau du carrefour à feux tricolores avec l'ancienne route Nationale) du centre-ville : la communauté de communes s'appuie sur le chemisage, une technique sans tranchées exceptionnellement utilisée (la dernière fois remonte à 2016, sur le quai Forgas de Port-Vendres), synonyme de gain de temps et de confort (inutile de bloquer l'axe durant la journée, en dehors des périodes de travaux). Cette semaine, 150 mètres de canalisations ont été traités de la sorte.

Qu'est-ce que le chemisage ?

Il consiste à insuffler sous pression dans les canalisations un revêtement en résine qui vient se coller sur les parois des collecteurs. Le passage préalable d'une caméra dans les réseaux permet de repérer très précisément tous les branchements. Une fois
le chemisage finalisé, un robot est envoyé dans le collecteur. Celui-ci découpe au millimètre près toutes les connexions obstruées par la résine.
Si l'épaisseur du chemisage réduit très légèrement la section de passage des effluents, l'écoulement est néanmoins sensiblement amélioré grâce à la qualité supérieure et très lisse des parois ayant bénéficié de cette technique.