Vous êtes dans : Accueil > Eau et assainissement > Assainissement collectif > Préservation du milieu naturel : notre priorité

Préservation du milieu naturel : notre priorité

La préservation de l'espace naturel est une priorité de la Communauté de Communes

Préserver un milieu naturel exceptionnel

falaise

L’attrait principal du territoire repose sur la qualité exceptionnelle de son environnement naturel. Au sujet des masses d’eau, qu’il s’agisse des rivières ou du littoral méditerranéen, ces milieux font l’objet de nombreuses mesures de protection : SAGE du Tech, Sites Natura 2000 Tech et Côte des Albères, réserve marine et Parc Naturel Marin pour ne citer que les plus connus.
Les rejets des stations d’épuration sont donc soumis à des obligations de performances, accompagnées de contrôles à la hauteur de ces mesures de protection.

Au-delà de la logique de préservation des milieux naturels, sont également concernés les usages de l’eau : arrosage, baignade…et ressource pour l’eau potable .
Le service de l’eau se trouve donc impliqué aux deux extrémités du cycle de l’eau. Cette position est vertueuse car l’intérêt de prélever une eau la plus pure possible pour l’alimentation des populations oblige par ailleurs à rejeter une eau épurée de la meilleure qualité possible.

Remplacer les procédés  physico-chimique par de l’épuration biologique

Alors qu’une première génération de stations mettait en œuvre des procédés physico-chimiques, les investissements ont progressivement substitué à ces installations des filières entièrement biologiques, plus respectueuses de l’environnement et mieux inscrites dans le développement durable, notamment par la qualité des boues produites et leur aptitude à la réutilisation par voie de compostage.

A la maîtrise des performances épuratoires s’associe systématiquement celle des coûts. Aussi et chaque fois que les études économiques en démontraient l’intérêt, l’épuration s’est réalisée sous forme intercommunale. Cinq communes bénéficient de ce régime et bientôt trois autres vont s'y ajouter.
A l’issue de ce dernier investissement toutes les communes du territoire seront traitées par des ouvrages conformes à la directive européenne ERU. Leur capacité sera par ailleurs en adéquation avec les évolutions prévisibles de l’urbanisation.

Les particularités de certains sites demandent que des aménagements soient apportés à la station d‘épuration en réponse à des besoins spécifiques. La sensibilité de la zone de rejet, la construction en zone d’habitation ou en site classé, sont autant de contraintes qui entraînent des aménagements supplémentaires. Ainsi et bien que le cœur de l’épuration reste sensiblement le même, les stations d’épuration diffèrent en niveau d’équipement comme en qualité de traitement architectural. Dans tous les cas le service s’attache à répondre strictement aux besoins dans le souci de la maîtrise des coûts.